Bienvenue sur le forum de la Terminale Littéraire

Réservé aux élèves, professeurs et autres invités de la Terminale L du Lycée Thérèse d'Avila
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Histoire/ECJS] 1905 la loi de séparation des églises et de l'Etat

Aller en bas 
AuteurMessage
merlin
M. Merlevede
avatar

Masculin Nombre de messages : 395
Age : 42
Loisirs : XXX
Pensée du jour : L'exorcisme, c'est faire sortir le démon du corps, le FUNK, c'est exactement l'inverse!
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: [Histoire/ECJS] 1905 la loi de séparation des églises et de l'Etat   Sam 17 Mai - 2:45

http://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=19051209

http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/eglise-etat/sommaire.asp

La Loi de 1905 : laïcité et séparation de l’Eglise et de l’Etat
avec l’historienne Jacqueline Lalouette

Jessica Bodet reçoit l’historienne Jacqueline Lalouette, professeur d’histoire contemporaine à l’Université Paris XIII, et spécialiste des questions politiques et religieuses en France au XIXe siècle.

Jacqueline Lalouette est l’auteur de :

La Libre Pensée en France de 1848 à 1940, Albin Michel, 1997

La Séparation de l’Eglise et de l’Etat, genèse et développement d’une idée (1789-1905), Editions du Seuil, 2005

La République anti-cléricale, XIXe-XXe siècles, Editions du Seuil, 2005.

La République et l’Eglise, images d’une querelle, co-écrit avec Michel Dixmier et Didier Pasamonik. Editions de la Martinière, 2005.




Audio: http://www.canalacademie.com/Loi-1905-analyse-par-l-historienne.html



La République contre les Congrégations - Histoire d’une passion française (1880-1914)
Un ouvrage de Christian Sorrel

Le combat de l’État républicain contre la puissance des congrégations religieuses, perçues comme une menace pour la société moderne, commence dès 1879 et entre dans une phase décisive avec le vote de la loi sur les associations du 1er juillet 1901 qui les soumet à un régime d’exception et devient un instrument d’exécution entre les mains de Combes en juin 1902 : des milliers d’hommes et de femmes sont expulsés sans ménagement et contraints à la clandestinité ou à l’exil pour rester fidèles à leur vocation.

L’ouvrage de Christian Sorrel [1], La République contre les Congrégations - Histoire d’une passion française (1880-1914), retrace l’histoire de cette guerre franco-française en décrivant le contexte politique, juridique et social et en attachant une grande importance à l’analyse des destins individuels et collectifs, souvent douloureux.

Bibliographie
La République contre les Congrégations - Histoire d’une passion française (1880-1914), Ed. Cerf, 2003

Audio: http://www.canalacademie.com/La-Republique-contre-les.html

Aristide Briand... entre Eglises et République
par Bernard Oudin

Souvent oublié, Aristide Briand a pourtant joué un rôle de premier plan dans l’élaboration de la loi de 1905. Son biographe, Bernard Oudin, revient sur son parcours politique.


Aristide Briand
Un ouvrage de Bernard Oudin

Aristide Briand fut, en 1905, le rapporteur du projet de loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat.
Partisan d’une voie moyenne, il a voulu donner à l’Eglise de France sa liberté.
Rejetant tout extrémisme, son action en relation parfois avec les autorités ecclésiastiques aboutira à l’accord de 1923 et au rétablissement de relations diplomatiques avec _ le Saint-Siège.

Bernard Oudin revient sur les rapports de cet homme politique avec l’Eglise de France.

Aristide Briand a incarné à lui seul la IIIe République. Onze fois président du Conseil, vingt-cinq fois ministre, il en a, pendant trente ans, connu toutes les crises, vécu tous les temps forts. Une époque de grandes mutations, de luttes passionnées, où le tragique se mêle au pittoresque. En 1905, c’est Briand qui fait voter la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat, apaisant ainsi la querelle religieuse. Lors de la Grande Guerre, il tient la barre du pays pendant un an et demi. Il est au pouvoir au moment décisif de Verdun.

Mais c’est dans les années 20 qu’il va prendre sa pleine mesure. Transfiguré par le souvenir des charniers de la guerre, le politicien se mue en prophète, le trop habile manoeuvrier devient "le pèlerin de la paix". Il est l’homme de la réconciliation franco-allemande, du pacte de Locarno, du premier projet d’intégration européenne. Sur le moment, cette grande espérance est déçue. Briand meurt en 1932, à la veille de l’arrivée de Hitler au pouvoir. Pourtant la seconde après-guerre verra la France s’engager plus résolument dans la voie qu’il avait souhaitée. Grande figure de son siècle, Briand avait, sans toujours s’en douter, pris date avec l’Histoire.

Mais, au-delà du précurseur, personnage mythique et pourtant mal connu, nous voyons revivre Aristide Briand, un être de chair et de sang, aux dons éclatants, au caractère complexe, à la vie privée tumultueuse, adulé par les uns, haï par les autres, fascinant pour tous, et qui, dans un monde pris de folie guerrière, a voulu laisser le souvenir d’un "homme de bonne volonté".

Audio: http://www.canalacademie.com/Aristide-Briand-entre-Eglises-et.html


Voici le fameux document/fiction vidéo vu en cours:

La séparation:
http://programmes.france3.fr/la-separation/15903736-fr.php

Part 1:



Part 2:



Part 3:



Part 4:



Part 5:





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Histoire/ECJS] 1905 la loi de séparation des églises et de l'Etat
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SARKOZY ET DIEU, LOI 1905 & Cie
» La boule de cristal des frères Grimm
» Cours 4e Lumière
» [HG] Brevet 2013
» Préparation au bac pro Histoire, Géo et EC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum de la Terminale Littéraire :: Histoire, Géographie & ECJS-
Sauter vers: